Courriers inter-îles

Les courriers Inter-Îles affranchis avec des timbres surchargés « France Libre »

Fin 1941 et début 1942, les timbres de SPM en cours ont été surchargés par la France Libre.

C’est bien connu… Les courriers non philatéliques revêtus de ces timbres sont peu courants voire très rares lorsqu’ils sont postés par les « petits bureaux ».

Ce pli « carte de visite » a été envoyé de Miquelon pour Saint-Pierre en 1942. Le tarif à 60c pour un courrier local cacheté est légèrement dépassé. A cette époque, Miquelon utilisait un cachet hexagonal et oblitérait les timbres avec une encre violette.

Mourning Cover

Un « Mourning cover » est le nom anglicisé en philatélie pour les enveloppes contenant un courrier présentant des condoléances.

À la fin du 19ème et dans la première moitié du 20ème, ces enveloppes étaient entourées d’un rectangle noir. A St-Pierre-et-Miquelon vers les années 20 et 30, tout était bien pensé afin que l’expéditeur poste le courrier pré imprimé après pliage.

Moins de cinq pièces sont recensées à ce jour.

Fausses surcharges !

Depuis quelques années, plusieurs vendeurs utilisent des sites de ventes par internet bien connus afin de proposer des fausses surcharges. Restez vigilants…

En effet, les nouvelles technologies permettent à ces faussaires d’oeuvrer sans trop de difficulté et ainsi, inondent le marché philatélique en proposant leurs réalisations. Même si certains d’entre eux précisent que ces timbres sont faux, les acheteurs de ces pièces peuvent ensuite les vendre comme des timbres authentiques.

J’ai prévenu quelques responsables en leur précisant qu’il serait bon d’interdire les mises en vente de ces timbres. J’ai même proposé ma collaboration pour la partie St-Pierre-et-Miquelon. Sinon, un cachet  »faux » devrait être mis au verso de la pièce.

Ces pratiques peuvent évidemment décourager les collectionneurs. Surtout, n’hésitez pas à contacter un expert -je me tiens à votre disposition pour SPM- afin de ne pas être déçu.

Une signature, voire le certificat, garantira votre timbre.

Exemple de fausse surcharge très bien imitée. Cette pièce (le 1f75 est le plus rare de la série des « Noël 41») est actuellement proposée dans une vente à un prix très alléchant.

« Timbres magazine » ne disparaîtra pas des kioskes !

Alors que l’un des leaders de la presse philatélique fait récemment face à des difficultés financières, il trouve repreneur auprès d’Yvert et Tellier !

Le directeur et rédacteur en chef du mensuel avait en effet déclaré que de multiples facteurs ont malheureusement placé la société en redressement judiciaire. En cause la presse en mauvaise posture, la distribution en librairie et le confinement qui a boulebersé l’économie dernièrement.

Le numéro de Juin de Timbres magazine s’illustre tel un collector puisqu’il s’agit de l’ultime numéro labellisé Timbropresse.

Benoît Gervais, PDG d’Yvert et Tellier, insiste sur un fait : le modèle va continuer, avec toutefois une accélération vers le numérique.

Et vous, désireux de pouvoir consulter votre magazine sur le net ?

Championnat reporté à Londres !

Le championnat mondial de philatélie « London International Stamp Exhibition 2020 » a été reporté en 2022 pour cause de pandémie.

Cet événement se tient en règle générale tous les dix ans, et cette année 2750 cadres auraient dû accueillir les études des compétiteurs.

Le championnat devrait ainsi se tenir du 19 au 26 février 2022.

Obtenez davantage d’informations sur le site dédié à la compétition.

Estonia 2020

C’est au mois de juillet dernier, en Estonie à Tartu, que s’est déroulée une compétition Européenne de philatélie. Du 10 au 12 juillet, les différents compétiteurs se sont affrontés au sein de classes variées : traditionnelle, histoire postale, thématique ou encore cartes postales.

Un séjour qui a valu le détour car c’est une médaille Grand Or obtenue pour Jean-Jacques Tillard avec 96 points. En outre, c’est le titre de Champion acquis pour le Saint-Pierrais, en plus du Grand Prix de l’exposition. Une superbe récompense pour 2020 alors que de nombreux événements philatéliques n’ont pu se tenir cette année…

Départ pour l’Estonie !

Une compétition internationale européenne « Estonia 2020 » se déroulera à Tartu les 10,11 et 12 juillet. La manifestation rassemblera les exposants et marchands dans son célèbre musée national. J-J. Tillard y participera avec deux études. Il sera le seul français dans cette compétition. Son départ vers Tallinn, la capitale, est programmé le 8 juillet.

Musée national de Tartu. Lieu de la compétition.